HOLD IT!

HOLD IT: Effets sur la santé d’un faible taux de vitamine D chez les tout-petits
Dr. Jonathon Maguire, St. Michael’s Hospital, University of Toronto

Contexte


Il existe de plus en plus de preuves que de faibles taux de vitamine D à l'âge adulte sont associés à une grande variété d'effets néfastes pour la santé. Une méta-analyse récente de 18 essais randomisés contrôlés sur des adultes a révélé une réduction de 7% de la mortalité pour toute les causes chez les adultes randomisés pour des interventions comprenant de la vitamine D. Les résultats émergents en pédiatrie provenant d'études transversales ou rétrospectives suggèrent que de faibles taux de vitamine D tôt dans la vie peuvent être reliés à des états de santé communs chez les enfants, souvent observés par les médecins de soins primaires.

 

Nous avons développé une cohorte de plus de 2000 enfants entre 1 et 5 ans avec des données cliniques, anthropométriques, et de laboratoire détaillé en utilisant un réseau établi de recherche basé sur les soins primaires appelés TARGet Kids!. En utilisant une méthodologie prospective bien établie d'étude de cohorte longitudinale, cette recherche sera la première grande étude prospective qui évalue la relation entre le statut de la vitamine D et le développement subséquent de conditions médicales communes chez les enfants, comprenant les fractures, l'asthme, les infections respiratoires, l'obésité et l'hypertension.

 


Objectifs et protocole de l'étude

L'objectif principal est de déterminer si un faible taux de vitamine D (25-hydroxyvitamine D <75 nmol / L tel que défini par la Société canadienne de pédiatrie) chez les enfants de 1-5 ans est associé au développement subséquent de fractures, de l'asthme, d’une augmentation de la sévérité de l'asthme, d’infections virales des voies respiratoires supérieures, d’infections des voies respiratoires inférieures, de l'obésité ou de l'hypertension.

Les objectifs secondaires incluents la volonté de déterminer s’il y a une relation entre une dose-réponse de vitamine D et des effets néfastes spécifiques pour la santé. Pour ce faire, nous souhaitons:

 

·       Déterminer si les enfants avec un faible niveau de vitamine D persistent (faible taux de vitamine D à plus d'un point de temps) court un risque plus élevé de subir ces effets néfastes sur la santé que les enfants dont le niveau de vitamine D est passablement faible (faible taux de vitamine D à un seul point de temps).

·       Déterminer si les enfants ayant des niveaux inférieurs de vitamine D (en tant que variable continue) courent un risque plus élevé de subir ces effets néfastes sur la santé.

La cohorte qui sera suivie sera celle recrutée par TARGet Kids! dans le cadre d'une étude transversale de la carence en vitamine D. Cette étude sera une étude de cohorte longitudinale pour évaluer le niveau de vitamine D et les effets sur la santé annuellement, pendant 4 ans, lors de visites régulières de soins de santé primaires de la cohorte d'enfants en bonne santé de 1 à 5 ans.

 

 

Importance de l'étude

En raison de la latitude nordique du Canada, la compréhension de la carence en vitamine D et des problèmes de santé évitables qui y sont associés est d'une importance majeure pour les enfants canadiens et leurs parents. De faibles niveaux de vitamine D peuvent être impliqués dans certains des problèmes de santé les plus courants au cours de l'enfance, y compris les fractures, l'asthme, les infections respiratoires, l'obésité et l'hypertension. Collectivement, ces conditions imposent un énorme fardeau sur le système de soins de santé au Canada. Si un faible niveau de vitamine D contribue même à une fraction de ces problèmes de santé communs, les mesures visant à augmenter les niveaux de vitamine D peuvent offrir un avantage significatif dans la réduction de la morbidité à l'échelle de la population et des coûts associés aux services de santé. Les données de cette étude de cohorte longitudinale fourniront des preuves essentielles sur les niveaux faibles de vitamine D durant la petite enfance et les effets négatifs subséquents sur la santé.